Profil Créateur : Aiyush Pachnanda

November 24

11 min. à lire

view 938

Cette semaine, nous nous intéressons à Aiyush Pachnanda, un photographe documentaire et ambassadeur Skylum londonien.

Bien qu’encore en début de carrière, Aiyush Pachnanda a déjà beaucoup retenu l’attention grâce à son travail unique et pointu qui porte sur plusieurs sous-cultures londoniennes — dont notamment la culture du tatouage. Étant donnés les défis uniques présentés par beaucoup de ses sujets, j’avais envie de savoir comment il abordait une séance photo et, après coup, l’édition.

Qu’est ce qui allume ta flamme créative ?

“J’aime simplement profiter d’un moment, pour y trouver quelque chose qui m’intéresse vraiment et réfléchir à la meilleure manière de partager et d’archiver ce moment,” dit Aiyush. “Prenez quelque chose de simple, comme la manière qu’ont les pigeons de voler dans une rue. La plupart des gens n’y attachent aucune importance, mais moi je cherche quelque chose de cool dans ce moment ordinaire et j’essaye d’en tirer une histoire.”

Quand je demande à Aiyush si le fait de trouver des choses intéressantes lors de moments ordinaires a toujours éveillé sa créativité, il me répond “J’ai toujours été intéressé par les histoires. A l’université, je suivais une formation en Communication Créative qui englobait la réalisation cinématographique, la conception sonore, la photographie, et la communication. A l’époque, je ne me focalisais pas vraiment sur la photographie. Mais à l’occasion d’un stage ennuyeux, j’ai commencé à prendre des photos avec mon iPhone ou de très vieux reflex pour continuer à exercer ma créativité. Avec le temps, j’ai progressivement exploré de nouveaux formats photographiques, comme le film puis les grands appareils photos numériques. Tout est parti de là.”

Profil Créateur : Aiyush Pachnanda Image1

Imaginer le cadrage final

Chaque photographe a une approche différente de ses sujets. Quand j’ai demandé à Aiyush à quoi il pensait quand il composait une photo, il a partagé les étapes suivantes.

“La première chose que je fais est de regarder la géométrie du cadrage. J’essaye d’éliminer les éléments gênants ou de trouver ceux que je peux utiliser pour réussir un beau cadrage du sujet. Je cherche un cadrage minimaliste qui fasse ressortir le sujet.

“Ensuite, quand je photographie des personnes, je veux toujours que leurs yeux soient nets. C’est toujours très frappant de regarder les yeux de quelqu’un. Je trouve que les yeux captent l’attention du spectateur, en leur évitant d’être distrait par d’autres éléments du cadre.

“Enfin, je cherche des juxtapositions des différents éléments du cadre qui créent des contrastes saisissants ou qui rendent l’image plus cohérente. J’aime particulièrement les éléments qui sortent de l’ordinaire, comme un homme qui porte son chien sur ses épaules lors d’une manifestation. Je veux connaître l’histoire de ce type et la capturer.”

Editer la peau tatouée

Aiyush est connu pour ses images montrant des personnes avec des tatouages, et surtout des tatouages sur le visage. Ce thème a son lot de défis uniques, et Aiyush partage son approche de ces modifications.

“D’abord, j’évite d’utiliser des LUTs quand j’édite une peau tatouée parce que certaines couleurs d’encre peuvent, sous une certaine lumière, très mal rendre. Bien que je fasse toujours attention à ça quand je prends des photos, on ne peut pas toujours prévoir le résultat et les LUTs sont trop vastes pour ce genre de correction.

“J’aime commencer avec une image très sobre pour m’aider à gérer ces encres difficiles avant d’exprimer ma créativité. Pour obtenir cette image sobre, j’ajuste les ombres et les lumières, pour qu’elles atteignent toutes les deux un niveau qui rende l’image très équilibrée en termes de contraste et de ton.

“Ensuite, je me concentre à nouveau sur les yeux. C’est particulièrement important quand j’édite des personnes ayant des tatouages sur le visage, qui ont tendance à être très sombres. Dans une composition minimaliste, le tatouage devient très facilement le centre de l’attention, et non la personne. Pour régler ce problème, je m’assure toujours que les yeux soient plus clairs que les tatouages, ce qui réoriente l’attention du spectateur sur les yeux.

“Les gens ont généralement des opinions très tranchées sur les tatouages, surtout sur les tatouages sur le visage. Si les yeux sont rendus invisibles lors de l’édition, le sujet peut avoir l’air menaçant, ce qui viendra renforcer ces opinions. L’un des objectifs de ce travail est que les gens mettent de côté leurs préjugés sur les tatouages et, au lieu de ça, voient la personne unique qui choisit de les porter. C’est ça l’histoire que j’essaye de raconter avec ces images.”

Profil Créateur : Aiyush Pachnanda Image2

L’IA comme outil d’efficacité commerciale

Bien qu’il maîtrise bien Luminar 4, Aiyush commence tout juste à tester LuminarAI. De ce qu’il en a vu pour l’instant, il voit l’IA comme une opportunité unique.

“Bien que je commence tout juste à maîtriser LuminarAI, je m’intéresse aux opportunités de traitement par lot d’outils comme les Modèles ou Ajustements Sync” dit Aiyush.

“Tous les éditeurs ont des préréglages, qui peuvent sûrement être utiles. Mais ils doivent toujours être ajustés pour chaque photo d’un lot. D’après ce que j’ai compris, Ajustements Sync utilise l’IA pour analyser chaque photo du lot et ajuster sur mesure la manière dont le Modèle est appliqué pour que chaque image finale ait l’air de faire partie d’un tout cohérent. Pour l’instant je fais ça manuellement, mais l’IA pourrait me faire gagner beaucoup de temps, ce qui peut être particulièrement utile quand les séances photos s’accumulent et qu’il y a une grosse quantité d’édition à faire.”

Quand je lui ai demandé ce qu’il ferait du temps que l’IA lui permettrait de récupérer, Aiyush a tout de suite pensé à l’investir dans la communication avec les clients.

“Plus les gens connaissent et apprécient mon travail, plus des opportunités se présentent. Quand je suis concentré sur l’édition, je ne peux pas toujours faire attention à ma boîte de réception. En plus du gros problème que présente une boîte de réception pleine, cela crée aussi beaucoup de pression pour répondre.

Si l’IA peut m’aider à réduire mon temps passé à éditer et me libérer du temps pour entrer réellement en contact avec mes clients actuels et futurs, ça me permettrait de respirer et de mieux me concentrer tout en m’aidant à monter mon entreprise. Le bénéfice sera grand, tant professionnellement que personnellement.”

Un peu de sagesse pour finir

Pour ceux qui veulent améliorer leur photographie, Aiyush a un conseil très simple :

“Ne sortez jamais de chez vous sans un appareil photo, que ce soit votre téléphone ou un gros reflex. Considérez que vous êtes toujours à la recherche d’images simples qui vous rendent heureux. Si vous faites ça, votre goût s’affinera avec le temps, et vos compétences s’affûteront, ce qui vous préparera pour l’étape d’après.”

Pour voir plus d'œuvres d’Aiyush, jetez un œil à son compte Instagram et à son portfolio.

Rédigé par

Doug Daulton

Luminar logo photo effects app

Discover the future of photo editing

Learn about LuminarAI

Utiliser Aurora HDR gratuitement pendant 14 jours.

Envoi réussi!

Veuillez vérifier votre boîte de réception.
Nous vous avons envoyé une copie par email.

Désolé

Il semble que vous soyez déjà abonné

Désolé

C'est triste. Il semble que vous soyez désabonné des emails de Skylum. Vous pouvez vous réabonner ici.

Merci pour le téléchargement
Aurora HDR

Préparation de votre téléchargement...

Votre téléchargement ne démarre pas ?
Pas d'inquiétude. Il suffit de cliquer ici pour réessayer.

Oups! Une erreur s'est produite. Don't worry, just click here to try again.

Étape 1

Étape 1 Trouvez et lancez le programme
d'installation de Aurora HDR

Étape 2

Étape 2 Suivez les instructions
pour installer Aurora HDR

Étape 3

Étape 3 Profitez d'une nouvelle exéprience
en édition photo

Luminar logo photo effects app

Splendide. Plus rapide.