Interprétation des Images avec l’IA pour Guider la Créativité

November 19

10 min. à lire

view 984

Explorons comment Luminar AI est entraîné, ce qu'il «voit» et comment il utilise ces informations.

En début de semaine s’est tenu notre premier webinaire de la communauté LuminarAI Insider. Une des préoccupations principales mise en avant par la communauté était que l’Intelligence Artificielle (IA) allait prendre toutes les décisions et remplacer dans les faits les choix créatifs du photographe.

La semaine dernière, Alex a suggéré que l’on considère moins l’IA comme un remplacement des personnes mais plutôt comme un apprenti qualifié qui soutient et encourage la créativité humaine. Dans cet esprit, j’ai pensé qu’il pourrait être utile de parler de la manière dont LuminarAI accomplit cela.

L’Intelligence commence avec l’éducation

Comme un enfant, un nouveau système d’IA regorge de potentiel mais n’a pas assez d’expérience ou de connaissances pour l’exploiter pleinement. Pour débloquer son intelligence intrinsèque, un système d’IA doit être formé.

Pour éduquer LuminarAI, Skylum a accumulé un ensemble immense de références photographiques autour de trois collections principales :

  1. Des images par des maîtres emblématiques de l’histoire de la photographie.
  2. Des images photoréalistes générées par des moteurs 3D.
  3. Des images commandées par des maîtres modernes pour illustrer des principes spécifiques.

Les images des maîtres emblématiques ont instruit l’IA à propos de l’histoire visuelle de la photographie en fournissant des exemples des formes photographiques. Ceci a aidé notre IA à apprendre à reconnaître l’excellente photographie.

Les images 3D ont instruit l’IA au sujet de la perspective, de la profondeur de champ, et des relations entre les éléments photographiques. Ceci a aidé notre IA à comprendre comment diviser une photographie en composants individuels dans un espace en 3D.

Les images commandées ont renforcé les leçons tirées des deux premières collections, tout en introduisant également les erreurs de capture fréquentes dans la composition, la mise au point, et l’exposition, entre autres. Ceci a aidé notre IA à comprendre comment reconnaître et corriger ces erreurs.

Grâce à l’assemblage de ces éléments dans notre modèle d’IA, une intelligence fonctionnelle est née.

Déployer l’IA pour libérer le créateur

Les créateurs vivent un processus d’apprentissage similaire pour maîtriser la photographie. Une IA fonctionnelle est assurément liée à la gamme de compétences techniques du créateur. Et grâce à cette liaison, elle a le potentiel de remplacer des étapes du processus technique d’édition.

Mais comme Alex l’a écrit la semaine dernière, chez Skylum, nous considérons que ce remplacement n’est ni un vice, ni une vertu. L’accent de notre IA est mis sur le remplacement des étapes techniques répétitives, pas des étapes créatives.

Avant toute chose, le créateur doit toujours apporter toute sa finesse technique pour pouvoir capturer de superbes images. L’IA fournit simplement des solutions rapides aux problèmes courants et propose une variété de choix créatifs conçus pour faire ressortir le meilleur de chaque image. Le créateur garde entièrement le contrôle du résultat final.

Mais comment l’IA fait-elle ses choix ?

L’interprétation pour donner des options

Quand LuminarAI charge une image, il met son IA bien conçue en marche, et analyse l’image pour décider de ce qui peut être fait pour exploiter son potentiel au maximum. Voyons un exemple.

Interprétation des Images avec l’IA pour Guider la Créativité Image1

Cette image a déjà beaucoup de qualités, mais elle peut être améliorée. Dès que LuminarAI ouvre l’image, il commence à l’analyser. A la suite de l’analyse, LuminarAI a appris les choses suivantes à propos de l’image :

  1. Elle contient cinq animaux (et probablement un sixième).
  2. Le sixième animal potentiel est très différent des cinq autres.
  3. La palette de couleurs est chaude et orangée.
  4. Il y a une ligne d’horizon claire.
  5. Il y a une tache lumineuse à peu près ronde, qui est sûrement le soleil.
  6. Étant donné la palette de couleurs et la position du soleil près de l’horizon, il s’agit sûrement d’une image de coucher de soleil.
  7. A l’intérieur de l’espace en 3D, les éléments sont positionnés comme ceci :
    • Premier plan : Cinq animaux similaires
    • Plan du milieu : Sixième “animal” anormal
    • Arrière-plan : Soleil et montagnes
  8. L’image est très sous-exposée et masque des détails importants.

Les Modèles font leur entrée

Une fois que LuminarAI a terminé son analyse, il doit faire quelque chose des connaissances accumulées sur l’image. C’est là que les Modèles entrent en piste.

Les Modèles sont bien plus que des préréglages, en ce qu’ils regroupent une variété de corrections et d’améliorations pour réussir un style presque accompli. Les Modèles sont indexés pour être accessibles facilement par l’IA une fois l’analyse terminée.

Dans notre exemple, voici comme l’IA procède :

  1. En fonction des besoins, l’IA utilise les informations collectées pour établir une série de sélections et de cartes de profondeur.
  2. L’IA utilise les points de données collectés à propos de l’image et les compare à l’index des Modèles disponibles.
  3. LuminarAI propose ensuite les Modèles sélectionnés par l’IA sous la forme d’une liste d’options à examiner par le photographe.
  4. Quand l’utilisateur passe le curseur sur un Modèle suggéré, il est appliqué à l’image en temps réel. Les Modèles utilisent les sélections et les cartes de profondeur créées plus tôt par l’IA pour faire des retouches et améliorer certains éléments spécifiques de l’image.
  5. Le photographe sélectionne ensuite le Modèle voulu et fait des ajustements supplémentaires pour correspondre à sa vision. Dans de nombreux cas, la vision du photographe peut être trouvée avec un seul curseur qui ajuste l’intensité du Modèle.

Le résultat de ce processus est une image très différente qui reflète étroitement la vision et le style du photographe.

Interprétation des Images avec l’IA pour Guider la Créativité Image2

Attendez. Vous dites quand même que ça ne remplace pas le créateur ?

Non.

C’est toujours le photographe qui prend la photo brute, non retouchée. Après avoir analysé cette photo, LuminarAI propose des modèles qui selon lui feront ressortir le meilleur de celle-ci. Le photographe peut ensuite choisir le Modèle qui correspond le mieux à sa vision ou ne pas choisir de Modèle et travailler directement dans le module Edition. Et même si le photographe choisit un Modèle, il peut toujours faire des ajustements supplémentaires pour finaliser son image.

L’IA trouve simplement des options à examiner pour l’artiste, en se servant de ses connaissances sur l’image en question et des règles techniques qui définissent une bonne image.

Tous les choix créatifs restent entre les mains de l’artiste.

Rédigé par

Doug Daulton

Luminar logo photo effects app

Discover the future of photo editing

Learn about LuminarAI

Utiliser Aurora HDR gratuitement pendant 14 jours.

Envoi réussi!

Veuillez vérifier votre boîte de réception.
Nous vous avons envoyé une copie par email.

Désolé

Il semble que vous soyez déjà abonné

Désolé

C'est triste. Il semble que vous soyez désabonné des emails de Skylum. Vous pouvez vous réabonner ici.

Merci pour le téléchargement
Aurora HDR

Préparation de votre téléchargement...

Votre téléchargement ne démarre pas ?
Pas d'inquiétude. Il suffit de cliquer ici pour réessayer.

Oups! Une erreur s'est produite. Don't worry, just click here to try again.

Étape 1

Étape 1 Trouvez et lancez le programme
d'installation de Aurora HDR

Étape 2

Étape 2 Suivez les instructions
pour installer Aurora HDR

Étape 3

Étape 3 Profitez d'une nouvelle exéprience
en édition photo

Luminar logo photo effects app

Splendide. Plus rapide.